LE DERNIER FARAON

Publié le par leila belbyed

Le dernier pharaon

Combien même il avait tout le pouvoir d’être fort, et la sagesse d’être sage,  pour claquer la porte de la nouvelle année 2007, et clore celle de 2006, les grands n’avaient pas trouvés mieux que la tête de Saddam Hossein.

Saddam Hossein a été condamné à mort par pendaison. En effet, cette peine doit être lue comme une invitation à la réflexion sur la terrible malédiction qui pousse les hommes à se déchirer entre eux.

Voici le tableau général que l’année 2007 a offert, et qui n’a, a priori, rien de réconfortant ; des guerres qui continuent de décimer les populations, et de sacrifier des générations entière.

    
l’humanité risque bien de perdre la boussole. Donc, il est temps de briser le mur de silence qui entoure l’effroyable drame humain. Ainsi, corriger les leçons de l’humiliation que Bush et d’autres véhiculent.

Reste alors à se demander : comment raconter l’avènement de l’année 2007 ? et quel souvenir privilégié reflétera cette nouvelle année ?

 

Pour les uns, 2006 est le début de la fin d’un cauchemar, pour les autres, c’est la fin d’un rêve.  

En revanche, une chose est sure ; le monde  empreinte un chemin chaotique. Donc, si l’humanité ne se détruit pas, elle a conquit, avec les philosophes du théâtre mondial, la capacité de le faire !!!

BELBYED LEILA

Publié dans allaboutus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article